Pourquoi imposer un seuil d’émission de 60gr de CO2 par Km?

-5% par an maintenant, ou impossible plus tard

Pour avoir une chance de limiter le réchauffement à +2°C, les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites de 5 % par an dès 2018, si nous tardons davantage à agir, le défi deviendra impossible à relever.

COP22 | Émissions mondiales : - 5 % par an maintenant, ou… impossible plus tard

Le manifeste pour décarboner l'Europe



L'usage de la voiture est ce qui participe le plus au dérèglement climatique.

Le transport et principalement la voiture est l'activité humaine qui participe le plus au dérèglement climatique. Si nous voulons avoir une chance de contenir le réchauffement à +2°C nous devons impérativement réduire rapidement les émissions de nos véhicules

Transport, pétrole et Gaz à effet de serre

Si l'on considère le temps de renouvellement du parc automobile, la seule possibilité de réduire les émissions de l'ensemble des véhicules et de réduire de manière importante les émissions des véhicules neufs vendus aujourd'hui.

Notre avenir dépend donc du courage politique pour réglementer les émissions de véhicules actuellement produits. Si les parlements ne prennent pas rapidement la décision de réduire les émissions des véhicules vendus aujourd'hui, l'accord de Paris ne sera pas respecté. La France a signé l'accord de Paris, or la seule possibilité de respecter cet accord est de limiter le seuil maximum d’émissions par véhicule à 60gr/km pour tous les véhicules neufs à partir de 2020. Cette mesure a l'incroyable avantage de représenter une solution très efficace que nous pouvons mettre en oeuvre grâce aux technologies actuelles.

Pourquoi imposer un seuil d’émission de 60gr de co2/km?

Le seuil de 60gr impose aux constructeurs de proposer, soit des véhicules électriques, soit des véhicules hybrides d'une autonomie réelle en mode électrique supérieur à 60km.
Les véhicules plug-in utilisent deux motorisations, la motorisation électrique pour les trajets quotidiens et les déplacements urbains et périurbains, la motorisation thermique conventionnelle est utilisé pour les trajets plus longs sans limite d'autonomie. Ces véhicules représentent également une solution aux concentrations de pollution atmosphérique dans les zones urbaines.

Les véhicules hybride, la solution existe depuis longtemps

Le véhicule hybride rechargeable est un véhicule hybride dont les batteries peuvent être chargées par branchement à une source d'énergie extérieure. L'hybride rechargeable est une technologie mature, et il existe aujourd'hui des dizaines de modèles de véhicules très performant capable de répondre aux critères d’émissions de moins de 60 gr de co2 / km.
Ces véhicules, offrent aux utilisateurs les mêmes prestations que les véhicules conventionnels, il est donc possible de généraliser cette norme sans changer les habitudes de mobilité des personnes.
Il n'y a pas de problèmes d'autonomie comme sur les véhicules électriques, il n'y a pas non plus de problème de performance, bien au contraire les moteurs électriques sont bien plus efficaces que les moteurs thermiques. Il n'y a aucune raison de ne pas généraliser cette technologie sur l'ensemble des nouveaux véhicules. Il est donc irresponsable de continuer avec des voitures polluantes qui provoquent des milliers de morts prématurés, si nous avons une solution de remplacement à cette technologie désastreuse.

36 milliards d’euros d'économie, 110,000 emplois, réductions des importations de pétrole

L'argument du coût élevé de ces nouvelles motorisations est souvent utilisé comme prétexte par les constructeurs ou les utilisateurs, pour ne pas mettre en oeuvre les motorisations hybrides. Il est vrai que le surcoût de l'installation d'une batterie et d'une motorisation électrique est d'environs 5000 euros (prix variable selon l'architecture utilisé, hybride série ou hybride parallèle). Par contre l’économie de carburant réalisé tout au long de la vie du véhicule est largement supérieure au surcoût engendré par cette double motorisation. Sur l'ensemble de la durée de vie du véhicule la solution hybride est beaucoup plus économique à l'usage grâce aux économies réalisées à la pompe.

En généralisant cette technologie on estime à 25 milliards d’euros économisés annuellement alors que la facture énergétique s’évalue à 70Mds€ en France

Les solutions sont bénéfiques pour l’économie et l'emplois.

L’économie réalisée est supérieure au coût de la technologie. En effet les voitures hybrides rechargeables permettent de consommer moins de 2l/100km, l’économie à l'usage est donc considérable car les utilisateurs bénéficieront d'un retour sur investissement rapide en économie à la pompe. On estime qu'a l’échelle européenne, les économies réalisées sur les carburants grâce à cette technologie atteindront 36 milliards d’euros par an entraînant une augmentation de PIB de 12 milliards. De plus 110,000 emplois peuvent être créés dans la production et la R&D pour des véhicules plus efficaces.

L'association 60gr demande donc qu'un projet de loi soit déposé

Le projet de loi doit donc prendre en compte tous les aspects nécessaires à cette transition

  1. La limite réglementaire à 60gr co2/km pour tous les véhicules neufs à partir de 2020
  2. Les aides sous forme de crédits économie d’énergie doivent être distribués par tous les établissement de crédit. Les taux et les conditions de ces crédit doivent être subventionné de manière à ce que le surcoût des véhicules neufs soit amortis sur les 5 premières années d'utilisation. Le retour sur investissement sera ainsi rapide et le bénéfice pour les utilisateurs évident.

Responsabilité

La responsabilité historique des pays développés au réchauffement climatique est immense, il nous revient donc d'agir le plus rapidement possible. Il serait criminel de ne pas mettre en place des solutions avérés alors que nous en avons les moyens.

Les moyens

Les efforts de R&D nécessaires au développement et à l’industrialisation des véhicules émettant moins de 60gr de CO2/100km ne peuvent pas être supportés uniquement par l’industrie automobile. Une aide partielle de fonds publics doit être débloqué pour accélérer le déploiement des technologies hybrides rechargeables sur les différents modèles des gammes de chaque constructeurs.