Les températures moyennes à la surface de la planète pourrait augmenter de +4°C en 2100.

Les émissions mondiales de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter. La Terre se réchauffe. Les catastrophes climatiques se font plus fréquentes, plus intenses. Les écosystèmes sont menacés et les réfugiés climatiques déjà une réalité.

Pour éviter que ces changements ne deviennent ingérables, la température moyenne mondiale ne doit pas augmenter de plus de 2°C d'ici la fin du siècle. Pour atteindre cet objectif, il faut que nos émissions de gaz à effet de serre baissent dès 2017.

Si les émissions de gaz à effet de serre continuent à leur rythme actuel les températures moyennes à la surface de la planète pourrait augmenter de +4°C à l'horizon 2100. Pour la planète, un réchauffement moyen de 4°C est catastrophique, nous courons au désastre si nous ne faisons rien pour l’éviter.

Climat : 5 rapports du GIEC, 5 chiffres alarmants

Le sud de l’Europe ressemblerait au Sahara, la fonte des neiges sur toute les chaines montagneuse provoquerait des pénuries chroniques d’eau dont souffriraient de nombreuses populations. Des forêts comme celle du bassin amazonien seront frappées par la désertification. Une augmentation de deux mètres du niveau de la mer par rapport à son niveau actuel déplacerait 200 millions de personnes.

Cet impact du réchauffement pourrait se produire avant la fin de ce siècle...

La majorité des scientifiques estiment qu’une simple hausse de 2°C entraînerait des changements catastrophiques et que cette augmentation se produira en 2036.