L'économie du pétrole et l'économies des énergies renouvelables

Généraliser la voiture 2L au 100km en 2020 c'est la possibilité de baisser par 3 nos importations de pétroles en 2025. L’électricité dont nous avons besoins pour alimenter les véhicules électriques ou hybride peut être d'origine renouvelable, il suffit de souscrire à un offre de fourniture d’électricité d'origine 100% renouvelable. Avec les énergies renouvelables nous pouvons nous réapproprier la production d’énergie.


La société Enercoop propose modèle énergétique responsable, qui repose sur un approvisionnement 100% renouvelable et une implication des citoyens au niveau local.

La réappropriation citoyenne de l'énergie et la maturité économique des énergies renouvelables sont une réalité. La mobilité électrique, c'est aussi une manière d'utiliser et de promouvoir cette énergie propre et citoyenne pour se déplacer.

Cette économie fait contraste avec l'économie du pétrole, une industrie au coût humain terrifiant, qui condamne des gens à vivre dans un environnement pollué. Continuer a utiliser cette énergie c'est subventionner l'industrie la plus polluante du monde et des régimes totalitaires qui financent grâce au pétrole des politiques désastreuses.

Nigeria: 10% des importations de pétrole françaises

"Le delta du niger, un million d’habitants, a subi une pollution colossale ces 50 dernières années. Entre 9 et 13 millions de barils y ont été déversés. Un désastre écologique pour les populations. Selon un rapport publié en 2011 par le programme des Nations unies pour l’environnement, des familles dans cette zone boivent de l’eau provenant de puits contaminés par du benzène à un niveau 900 fois supérieur à ce que préconise l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’impact sur les mangroves a été désastreux. Une odeur infecte imprègne l’air pollué."
Nigeria: Le pétrole, un cadeau empoisonné qui fait des ravages

Arabie Saoudite: 20% des importations de pétrole françaises

"Un câble secret et un représentant du gouvernement néerlandais confirment que la guerre menée par l’Arabie saoudite au Yémen est en partie motivée par l’illusion ambitieuse américaine d’un pipeline."
La guerre saoudienne pour l’oléoduc du Yémen renforce al-Qaïda, par Nafeez Ahmed