Les émissions mondiales de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter. L'objectif accordé lors de la cop21 par les Etats est de limiter la hausse de température à 2°C mais des nombreux scientifiques estiment que cette hausse entraînerait dès 2036 des changements considerables et irreversibles. (http://www.slate.fr/life/85709/2036-rechauffement-climatique-seuil-critique).

Aujourd'hui les engagements pris au niveau mondial ne sont pas suffisants. Il est fort probable que la terre se réchauffe de +4°C à l'horizon 2100.

Nous avançons vers un scénario de catastrophes pas seulement naturelles mais aussi sociales, économiques et politiques. Plus on attendra, plus le défi sera grand et complexe. Nous ne pouvons plus attendre pour agir. Il est encore possible de trouver des solutions, mais il faut qu'elles soient concrètes pour arriver à les mettre en place rapidement.

Il est indispensable de réduire nos émissions par 2 d'ici 2030.

Le projet que nous portons constitue à nos yeux une solution concrète pour y arriver. Parmi les gaz responsables du rechauffement, le CO2 est à l'origine de 2/3 de l'augmentation de l'effet de serre. Les transports, et en particulier la voiture qui représente 25% des émissions de CO2 en France, doivent attirer particulièrement notre attention. D'autant plus que ces émissions, dûes au transport ont plutôt tendance à augmenter. Cette augmentation est si importante qu'elle réduit à néant les efforts entrepris pour la réduction des émissions dans d’autres secteurs, ce qui est vraiment dommage.

Il s'agirait donc de trouver des solutions de transport qui limitent les émissions tout en continuant de répondre au besoin de mobilité qui est un facteur que l'on peut difficilement ignorer. Nous pensons que les solutions de mobilité telles que le vélo, le covoiturage, les transports en commun, le train sont de vraies alternatives qui doivent absolument être développées, néanmoins la place de la voiture dans nos sociétés est trop importante pour arriver à la remplacer dans l'urgence.

Nous devons mettre en circulation le plus tôt possible des véhicules qui émettent moins de CO2.

La moitié du parc automobile actuel sera encore en circulation dans 8 ans, raison pour laquelle nous devons commencer à agir dès aujourd'hui en appliquant une réglementation pour contraindre les véhicules qui seront mis en circulation à ne pas dépasser un certain seuil d'émission de CO2. Pour arriver à l'objectif de réduction des émissions en 2030, ce seuil devrait être fixé à 60gr de CO2/km dès 2020.

L'air et le climat dans 10 ans dépendra des lois d'aujourd'hui.

Nous disposons aujourd'hui de la technologie pour concevoir des voitures électriques ou hybrides qui émettent moins de 60gr de CO2/km et qui offrent aux utilisateurs la même liberté d'utilisation que les voitures conventionnelles. Ces voitures consomment moins de 2l/100km, l’économie à l'usage est donc considérable et les utilisateurs bénéficient d'un retour sur investissement rapide en économie de carburant.

L'utilisation des véhicules électriques et hybrides représente bien sûr un besoin en électricité, celle-ci peut être obtenue en développant et en soutenant des filières d'origine renouvelable et locale.

Nous souhaitons que les différents aspects de la présente proposition soient étudiés par les législateurs afin qu'une loi limitant à 60gr de CO2/km les émissions de tous les véhicules neufs à partir de 2020 soit déposée .

Signer la pétition